Post-partum

 

Si l’accompagnement en sophrologie propose des outils en réponse à certaines problématiques, il offre également un espace d’échanges sincères et exempts de jugement.

Cet état de fait est particulièrement précieux pour les nouvelles mamans.
Soumises à des normes et attentes sociales en matière de maternité, elles subissent parfois le diktat de la « bonne maman ». Associé à la fatigue, les changements hormonaux, la perte de repères, parfois la solitude, cette culpabilité de ne pas faire/savoir-faire ce qui relève d’une « bonne maman » peut véritablement gâcher le bonheur de cette belle aventure, voir générer des états dépressifs.

Ainsi, au-delà des techniques pour trouver la détente, récupérer ou s’aménager des pauses, l’accompagnement en post-partum travaille également son rapport à la maternité.
Etre fantastique et parfois complètement à côté de la plaque, soulever des montagnes mais faire aussi plein d’erreurs; c’est là le lot quotidien de toute maman, avec son bébé, son enfant, son adolescent et même son enfant devenu adulte.
Plus tôt elle aura intégré une attitude d’acceptation, d’accueil et de bienveillance vis-à-vis d’elle-même, plus elle aura confiance en ses compétences propres et pourra savourer sa maternité.

 

 

Lors d’un accompagnement post-partum, Alice van Gilst accueille avec grand plaisir la maman avec son bébé.

Le sophrologue ne se substitue ni à la sage-femme, ni au gynécologue. Son travail s’inscrit dans la complémentarité au suivi classique.